Entre-elle et moi, déjà une grande histoire d'amour; alors c'est avec beaucoup de difficulté que je vais me lancer dans l'exercice d'une critique impartiale. On ne la présente plus (à moins d'avoir hiberné durant 7 ans) cette chaussure est devenue incontournable sur toutes les lignes de départ des plus grandes courses de Trail de la planète. Et cela à juste titre, car ses atouts principaux n'en sont pas des moindres : Comme les précédents modèles, une faculté incroyable à s'adapter à tous les types de terrain, du plus accidenté au plus roulant, et cela sur n'importe qu'elle distance. Son créateur : Scoot Jurek. Alors autant vous dire qu'en dessous de soixante-dix kilomètres, cette chaussure est encore en sous-régime. Le chaussant est quant à lui de mieux en mieux. C'est en effet avec beaucoup de plaisir que l'on accueille l'originalité d'un laçage asymétrique (tout simplement, génial). En plus d'un maintien du pied plus important, le serrage se répartit uniformément sur l'ensemble du pied et minimise ainsi le désagrément des points de pression localisés. Je ne rentrerais pas dans un baratin technique, faisons clair et simple : Une fois au pied, cette brooks Cascadia est un jouet pour traileurs… Dans la pratique, c’est un vrai chausson doté de toute l'assurance que l'on peut attendre d'une chaussure de Trail : amorti, accroche et stabilité. Ce dernier étant efficacement assuré par un système de semelle sur 4 pivots (avant et arrière) qui récupère votre pied au moindre écart et offre une adhérence incroyable sur tout type de surface. C’est également avec beaucoup de plaisir et de surprise que vous mangerez sans encombre les portions bitumées avec une foulée digne des plus grands marathoniens (et non celle d’un agriculteur d’antan qui pioche avec ses lourds sabots boueux). Cette chaussure est le croisement idéal des meilleurs atouts d’une chaussure de Trail et d’une running. Niveau look, une réussite. Cette année, gris/rouge, bleu/vert, et la mienne aux couleur de la Jamaïque, jaune et vert. Rien à dire de plus là-dessus, elles sauront vous séduire d’un simple battement de lacet. Pour ma part, seul bémol : Une usure un rien trop rapide, certainement en rapport avec les matériaux utilisés qui se veulent en partie recyclable ou biodégradable. Ce qui est aussi néanmoins un bon point pour notre planète. Pour les coureurs de plus de 80 kg (à mon avis personnel puisque je fais partie de cette catégorie) je la déconseillerais au-delà de 100 km. Pas qu’elle n’en soit pas capable, mais malheureusement, je ne connais pas encore à ce jour une chaussure qui garde l’ensemble de ces capacités d’amorti sur une aussi longue distance, lorsque l’on est dans cette catégorie de poids. Mais on ne peut pas tout avoir… un déroulé dynamique, la légèreté, la stabilité, un laçage parfait et un look à faire pâlir toutes les gentianes qu’elles croiseront. Pour ma part, je n’en suis pas encore à mon dernier modèle.
TEST BROOKS CASCADIA 7
Par Syouin
Vos Commentaires sur ce Test ICI
Modèle en vente sur Univers running ou Planête jogging ou Irun
Astuces Pratiques Rando Pédestres Art's Sauvages Nous contacter Liens Utiles La Tribu ? Raids-Expéditions Rando Hivernales Livre D'Or Tests Matos -NEWS--
-NEWS
Partager
Accueil Trails Running