Modèle en vente sur Irun ou Le pape ou Univers running
Vos Commentaires sur ce Test ICI
Par Syouin
TEST Adidas Supernova Riot 4
Bon... en fait, je l'ai essayé parce que tout le monde raconte que c'est, l'ELUE ! Chaque année, elle est désignée comme étant LA chaussure de trail de l'année. Donc, histoire de ne pas rester idiot au milieu des pelotons j'ai décidé d'y jeter un coup d'œil (ou plutôt, un coup de pied) . Quelques mois plus tôt, au vue de la couleur orange fluo de ses chaussures, j'avais eu la blague facile de demander à un coureur (qui était en train de me doubler) s'il travaillait à la DDE... Bon, ok, je sais, elle est moyenne. D'autant que j'étais loin de m'imaginer que quelques mois plus tard, j'allais à mon tour être enrôlé aux ponts et chaussées. À moins d'êtres aveugles, il est impossible de rater ces Adidas Supernova Riot 4. On peut rater le coureur qui les porte, mais les pompes, c'est impossible ! À ce point-là... c'est obligatoirement une erreur de dosage. Bon, trêve de plaisanterie. Le look de la chaussure : ça, c'est fait. Passons à l'Essentiel. Tout d’abord, la semelle. Hop, on retourne la chaussure et là, inscrit en gros, Continentale. Pas Michelin, ni Pirelli, non, Continentale. Donc, de suite, Continentale = pneu = accroche. Mmmm, à voir, à la pratique. Puis, une fois le chausson au pied, une sensation de sécurité s'impose. Un maintien bien dosé, un laçage intelligent et une languette basse, très basse, qui, de prima-bord vous paraîtra peut-être, trop basse. (On se demande si le laçage ne va glisser et venir nous frotter le tendon.) Et puis non, en fait, que nenni. Passons à la pratique. Un peu réticent, et surtout chauvin sur mes chaussures de trail, j'ai eu un peu de mal à laisser sa chance à ce produit. Est-ce la couleur qui me faisait honte ? Peut-être... Il m'aura fallu du temps avant de les enfiler pour leurs qualités avérées... Eh oui, elles en ont effectivement en pagailles, des qualités. Parlons de la stabilité. Les amis m'appellent cheville d'argile, donc pas besoin de vous faire un dessin... Mais avec les Adidas Supernova Riot, fini pour moi les chevilles qui partent dans un sens et les orteils dans l'autre. C'est sans aucun doute l'une des raisons qui m'ont incité à les utiliser de plus en plus. Puis, l'amorti. Elles ont actuellement plus de 700 km au compteur et je ne suis pas ce qu'il y a de plus tendre. Avec mes 1.88m et mes 82 kilos, je leur en ai mis plein la semelle. L'amorti arrière et simplement exceptionnel et l'avant suffisamment dosé pour apprécier une foulée sur le médiopied, sans pour autant pêcher sur la stabilité. Le système Torsion n'a plus rien à prouver. Il est là, et bien là. Aujourd'hui, à l'inverse, des autres modèles que j'affectionne pourtant, l'amorti est toujours bel et bien présent. Bon, certes, à l'instar d'un pneu Continentale qui a mangé du bitume, je me ferai sans aucun doute aujourd'hui aligner lors d'un contrôle de Police pour mes semelles devenues lisses. Mais elles ont bien vécu. On ne peut être et avoir été... Conclusion : Elles rentrent actuellement dans mon top 3 des chaussures de Trail à trainer sur les parcours techniques, de moyennes à longues distances... très longues distances.
Astuces Pratiques Rando Pédestres Art's Sauvages Nous contacter Liens Utiles La Tribu ? Raids-Expéditions Rando Hivernales Livre D'Or Tests Matos -NEWS--
-NEWS
Partager
Accueil Trails Running